Android par pratique

Apprendre à développer sous Android par un cas pratique

Ce site ne sera plus alimenté de contenu après août 2014. Tous les nouveaux articles seront redigés pour www.waitingforcode.com

Les applications sur les smartphones et tablettes gagnent du terrain. Il faut donc garder le cap et offrir chaque développement au public le plus large possible. Nous aussi, on se préoccupe des utilisateurs utilisant des appareils mobiles. L'application de gestion de la bibliothèque, développée avec Spring, sera bien évidemment adaptée aux appareils tournant sous Android.

A travers la série des articles dans cette partie on apprendra comment développer une application Android par pratique. Comme dans les séries précédentes, elle se réposera sur le principe des exemples vivants du code enrichi d'informations théoriques.

IMPORTANT. Il vous est conseillés de consulter l'article consacré à la Présentation du projet avant de continuer.

1. Concepts de base

Nombre d'articles : 1

2. Activités

Nombre d'articles : 4

3. Vues et layouts

Nombre d'articles : 3

4. Couche des données

Nombre d'articles : 1

5. Ressources des fichiers

Nombre d'articles : 1

6. Fenêtres UI

Nombre d'articles : 2

7. Formulaires

Nombre d'articles : 1

8. Validation

Nombre d'articles : 1

9. Internationalisation

Nombre d'articles : 1

10. Evénements UI

Nombre d'articles : 1

11. Communication

Nombre d'articles : 2

12. Menus

Nombre d'articles : 2

13. Onglets

Nombre d'articles : 1

14. Tâches asynchrones

Nombre d'articles : 2

15. Récepteurs

Nombre d'articles : 1

16. Outils de développement

Nombre d'articles : 1

Voici les conventions utilisées dans les articles :

NAME
Le nom original ou anglophone d'un élément.

Java's class resultLe résultat du code affiché sur l'écran.

public class JavaClass 
Le code de la classe Java.

Moi

Développeur d'applications Internet et journaliste passionné par l'adjectif français. Un aigle polonais orienté vers la progression, volant très haut et écoutant du zouk après les matches du foot français.

Vous appréciez mon travail ?

Pour contribuer au développement de ce site, ou pour remercier pour des articles rédigés, vous pouvez faire un don.

Un conseil MySQL

Qu'est-ce que signifie l'attribut UNSIGNED ?

Si notre base stocke uniquement les valeurs supérieures à 0, il faut utiliser un attribut qui aggrandit le nombre des chiffres possibles à sauvegarder. Il s'agit de l'attribut UNSIGNED qu'on peut appliquer aux champs numériques. Prenons l'exemple d'un champ type BIGINT. Normalement il occupe 8 octets et stocke les nombres entiers entre -9 223 372 036 854 775 808 à 9 223 372 036 854 775 807. Cependant, cela s'avère très peu utile lorsqu'on est sûr d'avoir uniquement les entiers positifs. En rajoutant l'attribut UNSIGNED à ce champ on double sa capacité de stockage. Alors il est capable de contenir les chiffres de 0 à 18 446 744 073 709 551 615.